Mode de vie

Le mode de vie d’un groupe humain, quel qu’il soit, prend des allures de normes pour ceux qui y participent depuis l’enfance.
Tout ce qui nous paraît évident, inévitable, voire indispensable, dans nos us et coutumes, doit donc être repensé dans la perspective de l’écogénétique humaine. Les activités et comportements qui s’avèrent avoir des effets secondaires nocifs doivent être examinés objectivement, sans complaisance pour nos habitudes et croyances diverses.

Correspondent-ils à nos potentialités génétiques, ou sont-ils les résultats d’artifices malencontreux, que nos ancêtres auraient introduits dans la tradition, et dont nous faisons les frais aujourd’hui ? Pour quelles raisons ces artifices ont-ils vu le jour ? Pour quelles raisons en sommes-nous dépendants ? Et comment se fait-il que leurs conséquences aient été négligées jusqu’à mettre notre propre biotope en danger ?

il est urgent de se poser ces questions, et de chercher des explications et des solutions qui seront mieux acceptées par les grands nombres une fois les mécanismes opérants mis en évidence.